Soixante-douze heures / M.-S. Vermot. - T. Magnier, 2018

Irène a soixante-douze heures pour confirmer ou infirmer sa décision de confier son enfant à une famille d'adoption. Soixante-douze heures que nous vivons avec elle, entrecoupées de souvenirs d'enfance, de bribes de son histoire d'amour aussi intense que brève. Irène, visiblement impliquée dans sa grossesse et très attachée à son enfant, est confrontée à son premier choix d'adulte qu'elle veut éclairé mais que sa mère contrarie sans cesse. Entre urgence de prendre une décision et souvenirs qui affluent en écho, la transmission féminine du « gène de pouvoir et de manipulation » se dévoile de plus en plus, perdant ainsi de sa puissance.
Un roman cru, sensible, intelligent, exigent porté par un personnage principal d'une grande liberté.
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire