La fille qui mentait pour de vrai / C. Grive. - Rouergue, 2018. - (DoAdo)

Kim ne comprend pas pourquoi elle ment sans cesse. Elle ment pour se rendre intéressante, ou parce que dans mentir, il y a « je m'en tire ». Mais elle est de plus en plus contrariée de son propre travers, de la confiance avec ses proches qui s'en trouve indéniablement bafouée. Elle constate surtout le tord et la souffrance qu'il induit, à travers le mensonge par omission de sa mère qui lui refuse le droit de savoir pourquoi son père est absent depuis si longtemps.
Il lui faut découvrir la vérité.
Comme dans Je suis qui je suis, Catherine Grive explore de façon sensible une personnalité en questionnement sur son identité (de garçon manqué), sur sa propension à mentir. Ses propres failles s'amplifient face à celles de ses parents. Dans sa quête de vérité, elle pourra enfin affronter sereinement la vie et ses tortuosités.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire