Une Rose et un Balai / Michel Simonet. - Ed. de la revue Conférence, 2018

« Je sais que cela peut paraître bizarre à certains, mais j’aime vraiment balayer, refaire les mêmes gestes, pousser mon char, ramasser un tas de feuille, racler un tapis de neige et fendre la glace. A-t-on la capacité d’un dé à coudre ou celle d’une citerne ? C’est la plénitude qui compte. » p. 153
Drôle de livre que ce texte d’un balayeur de rue de Fribourg, un peu poète et philosophe. Balayeur par vocation, prince de l’Ordurie, digne, ô combien !, représentant de la corporation des brahmanes du goudron (pour reprendre ses termes). Près de 30 ans de métier s’il vous plaît. Travail répétitif et lent certes mais qui permet une activité d’épicurieux. Il se régale ici à jouer avec les mots, à les triturer, autant qu’à observer, écouter, respirer lorsqu’il est dans la rue. Il déambule durant les quatre saisons, dès l’aube, armé de son balai et de sa charrette où il a fixé à l’angle droit une rose. Fier de sa noble tâche, de sa caste et du travail bien fait, il nous livre ses réflexions, ses anecdotes en intercalant quelques poésies de son cru. Hymne à la simplicité assumée et choisie. Une lecture agréable même si sans grandes prétentions.
Voir la notice


Avis : **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire