Libération / P. Ness. - Gallimard, 2017

Adam a grandi dans une famille très stricte,  très religieuse. Il ne correspond pas à ce que ses parents espéraient de lui, étant peu religieux et surtout homosexuel. Il s’évertue néanmoins à être un bon fils, vivant ses histoires d’amour en secret et effectuant toutes ses tâches consciencieusement. 
Ce statu quo se déséquilibre en une journée dense durant laquelle les évènements inattendus s’accumulent, fragilisant Adam. Se pourrait-il que ses parents aient raisons lorsqu’ils affirment que l’amour entre 2 hommes n’est pas un véritable amour ?
L’histoire se déroule en 8 chapitres mais n’a rien de linéaire, enrichie de nombreux flashbacks et d’une narration parallèle (dispensable ?) aux accents mythologiques sur la quête de justice d’une certaine Katie, assassinée il y a peu.  
Libération ou le chemin douloureux pour faire se faire confiance, pour accepter l’amour dans une intimité qui ne peut être trompeuse, pour se défaire des ressentiments aliénants. Un roman complexe mais d’une sensualité et d’une sincérité envoutantes. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire