Un Hiver au Vésinet : nouvelles / François Bott. - La Table Ronde, 2017. - (Vermillon)

Un recueil de 16 courtes nouvelles et 2 plus longues. Les premières évoquent l’absence et la solitude : une bibliothécaire du Vésinet, restée vieille fille, n’a plus de nouvelle d’un très vieux monsieur philosophe qu’elle prenait plaisir à rencontrer, un jeune homme connaît le dépit amoureux à la suite d’une rupture, un conseiller du ministre de la Culture s’interroge sur un collègue, fonctionnaire insignifiant, perdu de vue, un amoureux ne se rend pas à son rendez-vous gare du Nord et disparaît sans prévenir, une femme attend le retour de son mari pourtant décédé depuis deux ans… Quoique veuille signifier le titre du livre, on pense plus ici à la tristesse de l’automne qu’aux hivers du cœur ou aux étés de la vie. On est englué dans la grisaille des existences et les éclaircies qui ne sont pas légions sont de bien courte durée. On voudrait croire à un élan des personnages vers un apprentissage de la passion mais la nostalgie et la mélancolie grignotent tout. Les nouvelles suivantes viennent aggraver encore cette situation, introduisant de plus en plus la déchéance sociale, la maladie et la mort. C’est tout de même un récital de déprime et de noirceur (exception faite de Julie D ; dans la nouvelle éponyme). La dernière nouvelle, curieux greffon, introduit le regard curieux et heureux d’un nouveau-né. Faut-il y voir enfin une forme d’espérance ou une moquerie de l’indécrottable naïveté enfantine ?
Voir la notice
Avis : **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire