Gorge coeur ventre / Maud Alpi. - Shellac, 2016

C'est un film dont il est difficile de parler tant il faut le vivre.
Le synopsis est assez simple : un jeune homme accompagne les bêtes dans les couloirs de la mort. Son chien observe. La scène se rejoue chaque nuit, avec des animaux différents.
C'est un film d'un genre nouveau, ni fiction ni totalement documentaire mais qui donne mieux que quiconque une voix aux animaux qui vivent leurs derniers instants. Maud Alpi les filme à leur hauteur : nous sommes dans l'abattoir, au plus près des animaux, et éprouvons leur frayeur. 
C'est un film qui ne devrait pas exister, ne devrait pas avoir à montrer l'inacceptable, il est pourtant essentiel pour mesurer ce qu'implique le concept d'abattoir.
A voir, à ressentir, à éprouver pour en tirer les conséquences. 
« L'abattoir produit quelque chose d'autre que de la viande,
il produit la possibilité de dominations infinies. 
Il est un outil de normalisation de la domination. 
Et il refabrique ça chaque nuit. »
« On ne regarde pas de la même façon quelqu'un qu'on mange 
et quelqu'un qu'on caresse, 
on ne regarde pas de la même façon quelqu'un qu'on s'approprie 
et quelqu'un qu'on désire voir libre...» Maud Alpi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire