Face au vent / Jim Lynch. - Gallmeister, 2017. - (Nature writing )

Les Johannssen, une famille américaine d’origine islandaise, ont dans les gènes la passion de la voile. Bobo senior a transmis les chantiers maritimes Johannssen à son fils unique, Bobo junior, qui construit donc des voiliers. Bobo junior a aussi raflé une médaille d’argent aux Jeux olympiques de 1976. Il espère que ses rejetons Josh, Bernard et Ruby reprendront le flambeau. Mais patatras ! Josh, roi de la bricole, préfère réparer les bateaux, Bernard s’enfuit en bateau dans le Pacifique pour éviter les poursuites judiciaires liées à ses actions militantes et Ruby, navigatrice de génie, perd volontairement les sélections pour les Jeux olympiques alors qu’elle avait course gagnée puis part œuvrer sur un navire humanitaire en Afrique. Le renoncement à la compétition version Moitessier ! La mère de son côté est une scientifique qui tente de résoudre l’un de ces problèmes mathématiques qui semblent insolubles : les équations de Navier-Stokes. Tandis qu’un prédicateur, père de l’un de ses employés, annonce sur les ondes radio l’arrivée du jugement dernier, Josh, à passé 30 ans, cherche encore l’âme sœur sur Internet et va accumuler 34 rencards en six mois. Bobo junior vient le voir pour lui proposer de disputer la Swiftsure, la plus grande course de voiliers du Nord-Ouest, une façon comme une autre de réunir enfin toute la famille. Il s’agit d’une course à handicap que l’on peut donc gagner même si on ne possède pas le meilleur bateau. Modifier le voilier après son classement serait une petite supercherie sans importance mais qui donnerait un léger coup de pouce à la victoire, celle-ci permettant de relancer les ventes d’un chantier maritime quelque peu dépassé par les avancées technologiques.
C’est un peu long, parfois un peu technique, mais on s’immisce assez agréablement dans la vie de cette famille disloquée et qui traîne un brimborion de folie.
Voir la notice

 Avis : **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire