La ligne / F. Maupomé ; S. Sénégas. - Frimousse, 2018

Un agacement de rien et le conflit peut naître, s'envenimer, s'enflammer jusqu'à devenir incontrôlable. Un garçon et une fille en viennent aux mains dans cette cour qu'une ligne n'a évidemment pas réussi à pacifier. « Parfois, l’histoire finit bien. Parfois, l'histoire ne finit pas. »
Une cour de récré comme métaphore du monde pour nous rappeler que chacun de nous est en partie garant de la paix dans le monde par ses réactions quotidiennes.
Voir la notice

La clé sous la porte / J. Chausson. - A Pas de loup, 2018

Tous les personnage de contes déménagement ! 13 petites annonces sont donc présentées, avec les gravures de maison en vis à vis. Au lecteur de retrouver l'identité des propriétaires...
« Maisonnette à l'orée du bois
première du village après le moulin
Charme de l'ancien
Chevillette et bobinette d'époque ! »
Réponse en image à la fin de l'album. 

Calum ou le bonheur à portée de long nez / R. Corenblit ; J. Colombet. - Sarbacane, 2018

Évidemment, pour un tamanoir, il est pour le moins inhabituel de refuser de manger des fourmis. C'est pourtant le cas de Calum, qui les préfère comme compagnons que comme nourriture. Difficile à faire accepter à ses proches... D’ailleurs, Calum a du mal à trouver sa place dans cette famille où chacun excelle dans son domaine.
Mais en expliquant son point de vue, affirmant en quoi sa différence est fondée, il se sent plus légitime. Il réussit même la prouesse de faire changer de point de vue les membres de sa famille ! « (il faut bien avouer que c'était un peu sauvage de manger ces pauvres bêtes.) »
Quand douceur et esprit ont raison des traditions, pour un choix éclairé de partage et de respect.

La maison de Paul / B. Lindgren ; E. AdBage. - Cambourakis, 2018

Paul en a assez de se faire gronder sans arrêt par sa mère (que l'on voit dans l'illustration jongler entre ses 3 enfants et ses tâches). Il prend la tangente et s'installe dans une petite maison voisine tranquille. Il n'est cependant pas mécontent d'avoir la compagnie d'un chat, chien, cheval, rhinocéros... Friserait-on le trop plein ? Finalement chez maman, ce n'était pas si mal...
L'univers très quotidien d'une mère submergée et la fantaisie libre de son aîné se rejoignent en définitive dans une étreinte réconciliatrice.
L'illustration tout de guingois d'Emma AdBage est très riche de détails et constitue un hommage touchant aux mères.

Picoti... : tous partis ? / F. Rogier. - A pas de loups, 2018

Sur la base de la comptine bien connue, Françoise Rogier suit les pas d'une poule qui s'inquiète de la disparition de ses poussins, du chien, des lapins...
Un brin d'inquiétude, un pic de frayeur et une fin rassembleuse, autour d'un livre bien entendu !

Plumes et prises de bec / M. Fox ; N. Wilton. - Les 400 coups, 2018

Sur le simple constat de leurs différences, un paon construit de toute pièce une rivalité avec les cygnes, présumant d'un possible danger...
Il convainc ses congénères qu'il faut se préparer à la guerre, que ne manqueront pas de leur livrer les cygnes ! Ces derniers, ayant eu vent de ces dispositions, surenchérissent dans l'arsenal. La suite, on la devine, on la connait, un simple malentendu entrainera l'apocalypse. Ou presque...
La déconstruction des mécanismes guerriers, en étapes claires illustrées de fresques animalières. 

Claude et Morino / A. Albert. - Ecole des loisirs, 2018

Morino passe ses premières vacances de jeune taurillon, seul dans une caravane. En pleine nuit, il reçoit la visite d'un squelette. "Quand un squelette réveilleras, auprès pour la vie resteras." Plus clairement, les voici désormais coincés ensemble ! Si Claude est ravi de ce retour à la vie, Morino est quelque peu agacé par ce pot de colle maladroit.
D'aventures en confidences, les deux lascars se sauvent de plusieurs situations rocambolesques voire périlleuses grâce à leur ingéniosité. De quoi consolider les liens...
Album BD en 6 chapitres, très tendre mais surtout hilarant ! On ose espérer une suite...
Voir la notice

Philémon et Baucis, une métamorphose d'Ovide / Mim ; C. Alméras. - Didier, 2018

Deux vagabonds se présentent un soir à la porte de Philémon et Baucis qui les accueillent à bras ouverts malgré leur grande pauvreté. Ils partagent un repas des plus simples, échangent  avec sincérité. Au moment de quitter le couple de vieillards, les visiteurs révèlent leur identité : ils ne sont autres que Jupiter et Mercure ! « Nous rendons visite aux hommes et prenons la mesure de leur hospitalité. » Pour les remercier de leur accueil sans pareil, ils leur accordent un vœu. Hier comme aujourd'hui, Philémon et Baucis ne souhaitent qu'une chose : mourir ensemble.
Cette adaptation d'une des métamorphoses d'Ovide, éloge de la fidélité, de la générosité, fait s'entremêler l'amour et la nature, pour un album fort et émouvant.

Superlumineuse / I. De Haes. - Alice jeunesse, 2018. - (Histoires comme ça)

« Nour est née lumineuse. Elle rayonne. » Et elle « adore sa lumière. » Jusqu'au jour de la rentrée scolaire. Parce que si ses camarades sont impressionnés dans un premier temps, ils se détournent d'elle lorsqu'ils comprennent que ça ne fait pas d'elle un super-héros. Évaporée sa belle confiance en elle ! Et avec elle, sa lumière... 
Mais difficile d'étouffer sa vraie nature. En voulant réconforter sa petite sœur, elle retrouvera sa lumière, intacte et même plus puissante, dans le partage. Si ce n'est pas un super-pouvoir ça !

Baya, l'étrangère / E. Halgand. - Versant Sud, 2017

Lorsque Baya est arrivée dans le village de Myriam, elle a été accueillie avec méfiance. Que vient faire une étrangère dans ce village si pauvre... Myriam, la narratrice, a du mal à comprendre cette attitude : Baya n'est-elle pas gentille et attentionnée envers chacun des villageois ? Son admiration grandit lorsque Baya accueille et soigne les vagabonds malades. Ce qui fait bien entendu sourdre les médisances et  rancœurs de ceux qui ne voient dans ce geste qu'un danger pour eux-mêmes. Lorsque Baya tombe malade de s'être tant investie, seule Myriam s'en inquiète. 
Magnifique album qui tricote altérité et hospitalité ; l'illustration, logiquement, est riche de motifs, de couleurs et de présence animale.
A lire : Un album jeunesse pour questionner la notion d’altérité et l’entre-deux