L'incroyable voyage de M. Fogg / L. Blanvillain. - Hachette, 2017

Monsieur Fogg, romantique invétéré, croit au bonheur en amour. Il n'hésite pas à jouer les Cupidon en ouvrant les yeux de ses élèves sur l'amour qu'ils se portent en secret. C'est donc grâce au coup de pouce de leur professeur que Nora et Simon vivent leur amour. En revanche, Monsieur Fogg n'a pas été aussi perspicace envers David et n'a pas su déceler les sentiments qu'il porte à la même Nora. 
Par un tour de passe-passe, nos 4 protagonistes se retrouvent en route pour retrouver l'amoureuse imaginaire de David. Tout cela pour consoler M. Fogg du départ de sa femme avec son meilleur ami. L'amour, indéniablement, peut prendre des détours alambiqués. 
Si l'on se laisse prendre au jeu de ces rebondissements aussi nombreux que rocambolesques, le roman fonctionne, grâce aux personnages attachants dans la tête desquels le lecteur se plonge de chapitre en chapitre. M. Fogg, particulièrement, emporte l'adhésion, fantasque, romantique, chevaleresque et adepte de la vérité.
L'amour est balayé dans sa diversité, du coup de foudre aux désillusions en passant par les pulsions, visions idylliques ou plus pragmatiques, nuances d'un sentiment si fort et fluctuant, si puissant et si fragile.
Le style est agréable, la désinvolture s'invitant inopinément, et quelques vérités bien troussées se glissent dans l'intrigue.
« Les parents aussi doivent grandir. »
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire