Le bonheur est un déchet toxique / M. Causse. - T. Magnier, 2017

Juste avant que son père ne meurt d'un cancer, il lui apprend que sa mère, elle, ne l'est pas. Morte. Nathan doit donc faire son deuil en vivant en pleine campagne chez cette inconnue qui se méfie des ondes et lui fait manger du « vomi de soja » parce qu'elle est vegan. D'abord muré dans le silence, il va pourtant se laisser séduire par celle qui vit en accord avec ses principes, lutte contre l'adversité et lui accorde une confiance et une franchise déroutantes.
La présence de Zoé surtout, et de ses amis, lui facilite ce bouleversement, ce changement en tous points. Ça et la voix de son père qui l'accompagne encore. Il y a également le projet de la grande décharge, qui semble tant mettre Zoé en colère et qui deviendra par là-même son combat. A vivre au plus près de la campagne, il comprendra même dans sa chair en quoi il est une aberration.
Un roman qui débute par un deuil et se clôt sur un combat écologique et politique, combat inégal par excellence, tous deux nécessitant une force de vie que ses parents, se passant le relais, auront su lui donner.
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire