Maresi / M. Turtschaninoff. - Rageot, 2017

Maresi a rejoint l'abbaye Écarlate sur l'île de Menos. On y trouve uniquement des femmes, de tous âges, exilées ici pour échapper à la misère ou fuir la violence des hommes. La vie est rythmée par différents apprentissages et rituels, tout n'est que quiétude dans une solidarité et une générosité reposantes à lire et à imaginer.
Une partie importante du roman s'attache à la description de cette vie d'apprentissage et de partage. Puis un jour arrive Yaï, terrifiée. Maresi parviendra à l'apaiser, l'amènera à se confier sur son passé d'une violence insoutenable, perpétrée par son propre père sur sa sœur. Violence qui va faire irruption dans l'île sanctuaire...
Récit très atypique qui s'apparente à un mythe -dont le culte est dédié à la Déesse, jeune fille, mère et Vieille- à mi-chemin entre texte féministe et ode à la femme.

« Un endroit où il n'y avait que des femmes, 
où aucun homme n'avait le droit de mettre les pieds ! 
Comment pourraient-elles se débrouiller, survivre ? 
On m'avait appris qu'une femme n'était rien sans un homme... »
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire