Le Suivant / Sébastien Ménestrier. - Buchet-Chastel, 2017

Aliocha est un jeune russe un peu désincarné. Un matin, on vient le chercher chez sa mère pour l’emmener dans un camp de travail. Il n’a rien à se reprocher mais finalement il n’est pas plus vexé que cela de quitter la morosité de sa vie. Il est affecté au flottage de bois puis, quand le fleuve est gelé, à la construction de la ligne de chemin de fer. Il est admiratif d’un jeune prisonnier au physique fin et tranchant qui bénéficie d’une certaine autorité et du respect des autres au point de s’incorporer ses façons, sa voix… Il se propose comme infirmier lorsque celui-ci tombe gravement malade mais ne sait pas trop comme s’y prendre et ne l’accompagne pas jusqu’au bout. Libéré à 26 ans et encore puceau, il rencontre Maria, la veuve du jeune prisonnier, et la petite Ana, sa fille. Sa vie va-t-elle enfin prendre de la consistance ? Le nouveau roman de cet auteur bisontin, déjà remarqué pour son très beau Pendant les combats, est intéressant, un peu énigmatique tout de même dans ce qu’il veut signifier.
Voir la notice

Avis : **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire