Je vous sauverai tous / E. Frèche. - Hachette, 2017

Eléa a disparu un jour sans prévenir et lorsqu'elle a enfin donné des nouvelles, elle était en Syrie. Bien sûr, il y avait eu des signes d'alerte, bien sûr, ses parents se sont inquiétés mais comme imaginer une telle issue ? Devant cette réalité insoutenable de découvrir son enfant devenue autre, inconnue, les parents d'Elea réagissent différemment : la mère s'engage et témoigne à travers toute la France, le père perd pied, dérive vers la folie, croyant revivre l'Algérie des années 90.
C'est la famille toute entière qui est touchée par cette disparition. Le récit propose donc une vision à facette de la radicalisation en France, donne la parole à Elea avant sa disparition, à son père, entre culpabilité et déroute, et à sa mère qui cherche à reconstituer les pièces du puzzle.
On mesure ce qui les a éloignés, comment Éléa, révoltée par l'injustice dans le monde et la passivité des occidentaux, s'est laissée toucher par la sollicitude trompeuse de ses "frères" et "sœurs". Comment cette révolte sincère s'est laissée transformer petit à petit par une idéologie manichéenne qui déconnecte  les « cerveaux fragiles » de l'objectivité et des émotions empathiques (« "Fragiles", ce que tous les jeunes sont par définition puisqu'ils se construisent »). Pas totalement néanmoins puisque Eléa est convaincue d'agir pour le bien de sa famille, puisque « chaque être humain peut sauver soixante dix âmes en rejoignant le pays de Shâm ». Je vous sauverai tous.
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire