Car boy / A. Loyer. - T. Magnier, 2017

Suite au décès de sa mère, Raph doit vivre chez son père, propriétaire d'une casse-auto, alors qu'il ne l'avait jamais vu auparavant. Il ne se sent clairement pas le bienvenu. Heureusement sa demi-sœur Mylène allège un peu cette difficile transition. Et surtout il y a la petite voisine Kathia qui a « vraiment le chic pour mettre de la lumière là où il n'y en avait pas, malgré sa carriole et ses jambes mortes ». Kathia, un petit ange qui transforme, par sa bienveillance, toute la médiocrité du monde en rire. Même le père de Raph, pourtant si taciturne, sourit en sa compagnie. Dans ce clair-obscur, Raph saisit un mystère qu'il voudrait éclaircir. Pourquoi son père est-il si revêche, envers lui, envers la vie ? Ce qu'il va découvrir à propos de son père, de sa mère, le bouleversera. Pas question pour autant de se laisser anéantir. Aux voitures défoncées il préférera la course en avant, bien vivant.
Si l'intrigue est un peu attendue, les personnages restent attachants.
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire