Le Bateau-usine / Takiji Kobayashi. - Allia, 2015

La pêche aux crabes sur des bateaux-usines japonais dans les années 1920 dans la mer du Kamtchatka. Sur de véritables épaves, 400 hommes sous la protection d’un destroyer, montent très au nord à la limite des eaux territoriales soviétiques, qu’ils franchissent aussi à l’occasion, pour une longue campagne de pêche et de mise en conserve des crabes. Le personnel, des pêcheurs souvent alcoolisés, anciens pauvres agriculteurs, mineurs…, et des ouvriers de 14/15 ans servant parfois de chair fraîche à des hommes en manque de femmes, sont sous les ordres d’un intendant cinglé qui ne les considère même pas comme des hommes. Travailleurs jetables, ils triment comme des forcenés pour des revenus de misère sous les brimades et les coups pour engraisser un peu plus leur patron. Pourtant la colère gronde et le vent de la révolte se lève. Roman prolétarien, dénonciation virulente de la condition ouvrière. Difficile de ne pas faire des rapprochements avec le travail du journaliste Gunter Wallraff. L’auteur avait 25 ans lors de la publication en 1929 de ce roman, il meurt à 29 ans sous la torture de la police politique. Un très beau texte dans sa dureté. A noter la sortie de l’adaptation sous forme de manga : Le Bateau-usine de Gô Fujio.

Avis : **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire