Barracuda for ever / P. Ruter. - Didier Jeunesse, 2017

Napoléon est un « pirate de quasi quatre-vingt -six ans ». Ancien boxeur, la vie est pour lui une lutte, un combat à mener en cultivant la révolte. Il faut défendre l'empire ! Celui de la vie, de la résistance, de l'absence de normes. Dernière illustration en date : divorcer à 86 ans, pour un grand renouvellement ! Pas question, sous prétexte qu'il prend de l'âge de renoncer, de mener une petite vie pépère, pire, d'aller  « dans un leurs camps pour vieux où ça sent le slip » ; il fera tout pour éviter d'être « déporté » (« personne n'y entre de bon cœur, et personne n'en sort vivant ! Ça fait quand même deux points communs! »). Pour cela comme pour le reste, il peut compter sur son petit-fils Léonard, son aide de camp qui le comprend mieux que personne, mieux surtout que son fils épuisé qui prie pour qu'il se tienne enfin tranquille à son âge. Et reconnaissant néanmoins « Putain, il arrache, le troisième âge ! » (parce Joséphine, femme de Napoléon ruera également dans les brancards !)
Sous la plume de son petit fils Léonard, Napoléon nous apparaît comme un être fantasque, libre, révolté, et très drôle. « Napoléon faisait partie de ces êtres dont il est simplement impossible d'imaginer l'absence. » Pourtant, elle se profile, l'humour laisse place à l’émotion. « Est-ce que la réalité est plus forte qu'eux ? » Le dernier combat se mènera avec panache et une transmission de flambeau impeccable !
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire