Vivre près des tilleuls / L’AJAR. – Flammarion, 2016

« Je suis un convoi funèbre à moi toute seule » p. 47
La romancière Esther Montandon est décédée. Le drame de sa vie fut le décès à 3 ans de Louise, la fille qu’elle avait eu tant de mal à avoir. Le responsable de ses archives trouve un texte inédit concernant le dramatique décès de la gamine et l’impossible deuil qui s’ensuivit. Dix ans d’attente avant que ce magnifique cadeau arrive, dix ans pour en faire son deuil. Curieux projet collectif que ce livre écrit par 18 jeunes auteurs romands en une nuit. Sympathique mais tout de même pas beaucoup plus.
Voir la notice

Avis : **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire