Le Rouge vif de la rhubarbe / Audur Ava Olafsdottir. - Zulma, 2016

« Comme l’a dit un sage : Le seul vrai voyage consiste à surmonter ses propres obstacles, à atteindre la cime de sa propre montagne. » p. 36
Agustina est une adolescente qui n’a pas l’usage de ses jambes. Son père, marin de passage, a disparu et sa mère est toujours en voyage à étudier les oiseaux migrateurs aux antipodes. La jeune fille vit donc sur une île islandaise entre les courriers de sa mère et Nina, une célibataire, sa mère de substitution. Malgré son handicap, elle est téméraire, tenace, brillante dans bien des matières et a pour petit ami/ange gardien le jeune Salomon. Son rêve ? Armée de ses deux béquilles gravir seule la montagne qui culmine à 844 mètres d’altitude. Rien ne paraît pouvoir la détourner de son but, la perturber, pas même l’annonce de la naissance d’un petit frère. Le roman se déroule sur un rythme lent, incroyablement paisible, autour des petits évènements du quotidien. Il y a de belles scènes et c’est aussi un très beau personnage que celui d’Agustina. Pas mal du tout ce premier roman de l’auteure qui a tardé à être traduit.
Voir la notice

Avis : **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire