Pas une / G. Printemps ; F. Peissl. - Chat d'orties, 2016. - (Les coquelicots sauvages)

Ne pleure pas, pleurer rend idiot, ne chiale pas devant tout le monde, couiner n'est pas une solution... Autant de sentences que cet enfant a dû intérioriser au plus profond de lui car « pas une larme, pas une, jamais. Il gardait ses yeux secs et le cœur serré. » Les parents fous d'inquiétude consultent frénétiquement mais loin de résoudre le problème, les médecins rajoutent au malaise : l'enfant s'inquiète à son tour, imagine le pire. Et puis un jour c'en est trop. Finis les médecins, finis les diagnostiques de mauvaises augures, on se pose ensemble, on se prend dans les bras et tout devient limpide. Les larmes abondent, libération.
Un album d'une grande finesse, sensible, à l'imagerie poétique mais un peu long dans le texte. Il est en tout cas un joli plaidoyer pour l'expression libre de ses sentiments, de ses émotions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire