Maman ours / R. T. Higgins. - Albin Michel, 2016

Fâcheuse déconvenue : Michel s'apprêtait à cuisiner les œufs usurpés chez l'Oie et voici qu'ils éclosent. C'est bien connu, les oisons s'identifient à la première personne rencontrée. Pas de bol donc que ça tombe sur l'ours le plus grognon que la terre ait porté. « Michel voulait des œufs durs, pas de oisons » et il ne se gène pas pour le leur dire : « Je vous aimais mieux quand vous étiez des œufs. » Pas de quoi décourager les 4 petits qui le collent indéfectiblement, au grand dam de notre bougon indécrottable.
Les ronchons font d'excellents héros de littérature jeunesse, d'autant plus lorsqu'ils sont croqués comme ici avec démesure. Ainsi plus les oies s'incrustent, plus l'ours ronchonne, et plus on rit à gorge déployée.
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire