Drôle d'oiseau / A. Reynolds ; M. Davies. - Le Génévrier, 2016

Drôle d'oiseau est résolument différent. De par son physique, de par ses occupations : il aime les livres tandis que ses pairs chassent, paradent, terrorisent. « Ne pas être un oiseau cool lui valait d'être horriblement seul. » Jusqu'à ce qu'une bande d'oiseaux ringards l'invite à se joindre à elle. Après tout, « être cool est épuisant » alors pourquoi s'acharner... Qu'il est agréable ce sentiment d'appartenance ! Lorsqu'un nouvel oiseau bizarre se présente, Drôle d'oiseau pense pouvoir le convier à son tour mais bizarre n'est pas ringard et la bande refuse. Drôle d'oiseau ne comprend plus car s'il sait une chose : « c'est vraiment terrible d'être seul. »
Pas question alors de le rejeter. Au diable les étiquettes et les différences, l’essentiel n'est-il pas de s'apprécier ?
Quel modèle d'ouverture et de tolérance que ce Drôle d'oiseau ! Le trait broussailleux de Matt Davies renforce l'attachement à ces personnages décalés cernés par la solitude. Mais pas de gravité ici, l’humour rôde, l'emporte même dans un final prônant l'accueil de l'autre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire