Léo coeur d'indien / A.-G. Balpe. - Ecole des loisirs, 2016. - (Neuf)

Léo doit composer avec ses « particularités sensorielles », apprendre à s'adapter à un monde qu'il ne comprend guère. Il lui faut sans cesse des modes d'emplois pour se comporter "normalement", pour « comprendre comment on fait pour vivre au milieu des cow-boys quand on est un indien. »
Au début de l'histoire, Léo perd sa maman dans les couloirs du métro. Calamiti-Djène se propose de le recueillir le temps que sa maman le retrouve. Mais cette vieille dame excentrique, avec son chien Dostoïevski, semble elle aussi décalée et inadaptée à ce monde. Pour Léo, elle est une autre indienne qui « n'a pas eu la chance d'avoir des explications sur comment vivre parmi les cow-boys. »
Il y a un côté cocasse évidemment à lire les aventures de ces êtres déphasés mais le roman dégage une tristesse certaine devant le constat de leur solitude inéluctable, lorsqu'ils perdent pied.
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire