Un castor très occupé / N. Oldland. - Bayard, 2016

Il est davantage que très occupé ce castor, cela confine à l'hyperactivité et à l'égoïsme. Il ronge sans réfléchir, de façon compulsive jusqu'à créer autour de lui un territoire de désolation (Tiens ! Il nous rappelle une autre espèce, humaine celle-ci...). Arrive ce qui devait arriver, il blesse autrui puis se blesse. Inactivité forcée. Vient alors le temps de la remise en cause et de la réparation. 
Nous sommes ravis de retrouver -avec des clins d’œil dans l’illustration- le troisième volet de cette série drôle et tendre. L'album est simple, mais message et illustrations se lisent à plusieurs niveaux.
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire