De si beaux cheveux / G. Constant. - Oskar, 2016. - (Court Métrage)

« Je voulais de la radicalité, une radicalité à la mesure de l’offense que j'avais subie, et pour laquelle la société ne me donnerait jamais réparation. » Jeanne explique dans ce texte court pourquoi elle a attenté au symbole de sa féminité. Raser ses cheveux, un acte violent pour elle-même mais qui interroge surtout les autres. Son but : leur expliquer qu'elle ne supporte plus les remarques sexistes, humiliantes, incessantes des hommes qui pensent qu'interpeler une fille est un acte anodin.
Un manifeste féministe mais surtout un appel au savoir-vivre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire