Demain les rêves / T. Cazals ; D. Petrilli. - Motus, 2015

« La crise, la crise, la crise. » Elle a tout envahi, les corps et les cœurs ; les usines ferment, les hommes sombrent. Agathe assiste à une atonie généralisée. Ses parents ont été avalés, son oncle Jean passe d'un rythme de travail effréné au chômage soudain. Il se débat en vain et Agathe se mine. Jusqu'à ce qu'elle rencontre un garçon. « Agathe et lui avaient beaucoup de choses en commun, beaucoup de choses à partager. Aussi ils se turent. »
A eux trois, ils vont devenir « écouteurs de rêves », guettant le moindre signe de vie, de souhait, d'utopie pour encourager la ville entière à sourire et rependre confiance. Bien sûr, « la crise allait tout faire pour réveiller la peur qui verrouille tout » mais « l'équipe de choc » veille désormais.
Pas de solution miraculeuse dans cet album esthétiquement très soigné mais un appel à la solidarité dans le rêve et contre la gangrène de la peur.
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire