Le Club des divorcés t.1 / K. Kamimura. - Kana, 2015. - (Sensei)

On suit ici l'histoire d'une jeune femme de 25 ans : Yuko, divorcée et mère d'une jeune fille de 3 ans : Asako. Yuko est gérante ou "mama" dans un bar "le Club des Divorcés" où se retrouvent des hommes seuls au bras d'hôtesses. Depuis son divorce, Yuko n'a plus de relations intimes avec les hommes. Elle garde des rapports tumultueux avec son ex-époux.
Pour elle, le mariage est un "théâtre" où les femmes sont des actrices. Si elles se confondent avec leurs personnages, elles deviennent de bonnes épouses. Dans le cas contraire elles deviennent des divorcées.
On retrouve avec plaisir l'auteur de Lady Snowblood : Kazuo Kamumura. Il dépeint ici la condition des femmes divorcées dans le Japon conservateur des années 70 : sujet tabou à cette époque. Par l'intermédiaire du combat de Yuko, l'auteur nous fait prendre conscience de la difficulté des femmes à s'affranchir de leur mari, de leur détresse et du regard de la société vis à vis d'elles. Cette œuvre touchante a aussi une dimension sociologique puisque l'auteur intègre des statistiques.
Le scénario est très bien construit, les personnages décrits sont attachants. Le graphisme de Kazuo Kamimura fait une fois de plus mouche.
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire