Victor Hugo vient de mourir / Judith Perrignon. - L’Iconoclaste, 2015

Ce roman s’attache uniquement aux tout derniers jours de Victor Hugo et aux funérailles d’Etat, à montrer comment le tout Paris s’enfièvre et cherche à récupérer à son profit le grand homme. Oui mais en réalité de quel bord était-il ? « Il vivait en bourgeois, oui mais si soucieux des déshérités, il n’était pas une voix de l’insurrection de la Commune, oui mais il gronda pour sauver Louise Michel de la mort et pour qu’on la sorte du bagne. » Il refusa jusqu’au bout les secours de l’Eglise mais revendiqua de croire en Dieu. Anarchistes, communistes, anciens communards... s’interrogent : doit-on défiler ? sortir les drapeaux (noirs, rouges…) ?, la police est sur les nerfs, craint l’émeute, les mouchards sont hyperactifs. La République cherche à étouffer en Hugo l’homme révolté et déplace les funérailles du dimanche au lundi non chômé pour s’assurer de l’absence des travailleurs, choisit le parcours en évitant les quartiers populaires. En un bel hommage à Hugo, Judith Perrignon creuse les dessous de cette journée.
Voir la notice

Avis : **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire