Meslama la sorcière / J. Dalrymple ; J. Wauters. - Cambourakis, 2015

Que fait-on de sa colère, que fait-on du sentiment criant d'injustice lorsqu'on est face à une intransigeance hautaine et odieuse ? Meslama s'est vu refuser de prendre quelques brindilles dans le bois du seigneur pour réchauffer sa grand-mère malade, et puis, alors qu'elle tentait l'apaisement, de guérir son fils malade. Tandis que le seigneur persiste dans son mépris, sa colère bouillonne, enfle, la dépasse... « Graine venimeuse lorsqu'elle se transforme en haine, elle devient le plus terrible des poisons. » Sans cesse, sa grand-mère la tempère : « Combien encore peux-tu détruire (...) Il ne restera bientôt plus que toi-même. » « RIEN DE BON ne peut germer de la haine. »
Il faudra à Meslama l'aide de son aïeule, beaucoup de patience et de douceur pour qu'advienne le temps de l'apaisement réciproque. Les illustrations sont peu nombreuses mais très percutantes dans le rouge colère et la dualité puissant/petit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire