Tous nos jours parfaits / J. Niven. - Gallimard, 2015

Violet et Finch ne pouvaient pas se rencontrer de manière plus incongrue puisqu'ils s'apprêtaient tous deux à sauter du toit de leur lycée. Violet a perdu sa sœur, son amie, sa complice quelques mois plus tôt ; Finch se bat depuis des années « pour rester dans ce monde merdique », pour ne pas se laisser happer par le « Grand Sommeil », par le « sombre trou noir qui est toujours là (...) tournant sans fin ».
Leur rencontre est comme une trêve enchantée : Violet découvre avec Finch la fantaisie, l’impulsivité et retrouve le goût de vivre, plus fort et plus vrai ; Finch se sent exister dans ses yeux au-delà des étiquettes qu'on lui colle (fêlé, bipolaire, cinglé...) (« L'avantage, dans cette vie, c’est qu'on peut être quelqu'un de différent aux yeux de chacun. ») Elle voit « jusqu'au plus profond de moi, le vrai moi que je ne connais pas moi-même. » Une trêve oui, en tout cas pour Finch. Pour Violet, la sincérité et la solitude de Finch consolideront à jamais son rapport à la vie, regorgeant désormais de mille possibles.
Un texte pour jeunes adultes qui ne pourra laisser indifférent. Le mal être, qu'il soit conjoncturel ou plus profond, est décrit ici avec une grande sincérité et sans facilité de happy end. Finch est toujours à l'orée des pensées les plus sombres, ponctue ses pensées de statistiques sur les différentes façons de se suicider mais possède également en lui une faculté exceptionnelle de vivre éperdument.
Ce n'est pas du tout un texte désespéré et glauque, juste la démonstration que la vie peut paraître trop lourde à porter. Jennifer Niven nous laisse cependant imaginer à quelle point l'issue aurait pu être différente si Finch avait été davantage entouré par sa famille. Quoi qu’il en soit, elle n’assomme pas avec la culpabilité : « Que vous le vouliez ou non, vous êtes une survivante et cela implique que votre survie - votre survie émotionnelle - va dépendre de comment vous encaissez le choc. La mauvais nouvelle : survivre à cela sera la deuxième pire épreuve de votre vie. La bonne nouvelle : le pire est derrière vous. »

Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire