Le chien et la lune / A. Barberini. - Ane bâté, 2015

Nous sommes au cirque. Le chien, personnage central de l'histoire, est épris d'une lune, élément de décor. Lorsqu'elle est jetée, le chien ne peut se résoudre à l'abandonner et tous deux traversent la nuit, la ville et le froid, jusqu'à trouver refuge, qui auprès d'un enfant, qui dans l'univers d'un adulte.
L'album est un hommage au Voyage dans la lune de Méliès, se raconte à la manière d'un film muet, images grisées entrecoupées de cartons de texte, et varie les plans et les cadrages (avec notamment deux magnifiques planches sur le regard du chien). Mais on est touché également par la valeur défendue par cette histoire : l'attention portée aux autres, même abimés, même au bout du rouleau. Une autre vie est possible après l'abîme. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire