Sœurs de miséricorde / C. Schneck. - Stock, 2015. - (Bleue)

Azul est amérindienne et originaire de Bolivie, elle est l’avant dernière d’une famille nombreuse et a grandi dans un village nommé Chuqui Chuqui qu’elle considère comme « un paradis où les fruits, les fleurs, les couleurs, les goûts prospéraient ». Elle et son frère cadet ont pu étudier grâce à la solidarité et le soutien financier de leurs aînés. Par la suite, elle a émigré pour des raisons économiques, d’abord en Italie où elle a vécu deux ans en ayant laissé son mari et ses enfants dans son pays d’origine, puis en France où elle réussit à faire venir ses deux enfants. L’auteur dépeint d’une part, la société bolivienne : le racisme des blancs envers les amérindiens ; les hommes volages qui refusent de se marier pour fuir leurs responsabilités de père et d’époux ; et d’autre part, la situation des femmes immigrées en Europe. C’est une histoire de courage, d’entraide, de bonté dans un monde de plus en plus indifférent, un roman agréable à lire malgré la dureté du sujet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire