Oona & Salinger / Frédéric Beigbeder. - Grasset, 2014

Oona & Salinger | Beigbeder, Frédéric. AuteurEn 1940, le futur grand romancier J.D. Salinger tombe amoureux, à 21 ans, d’une adolescente qui n’est autre que la fille d’Eugène O’Neill, Prix Nobel de littérature 1936. Mais le jeune Salinger doit partir à la guerre…

Je pense que pour aller au bout de ce livre il faut une bonne dose de masochisme. Le style est consternant. Les dialogues sont assez stupides. L’auteur s’il cherche à être amusant (et c’est souvent) réussit juste à être irritant voire carrément exaspérant, à donner une impression de frivolité, à nous suggérer qu’il ne croit guère à ce qu’il écrit, comme s’il était obligé de faire sans cesse le pitre pour pouvoir se distinguer.

Rebaptisé Mister Big-Bidet (page 314), il se décrit lui-même non comme un dandy raffiné mais
comme un gros plouc (page 326) et nous ne sommes pas loin d’adhérer. Dans les dernières pages,
où après nous avoir totalement dégoûtés de l'intérêt que nous pourrions porter à Salinger, il se livre
dans un final qui atteint un degré redoutable de bêtise à la confession de ses amours.
Lorsque je vois des critiques littéraires et des libraires se livrant à l’éloge de ce roman, je crois
avoir la berlue.

Soyons honnêtes tout n’est pas mauvais : la photo de couverture est belle…

Avis : *

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire