La Maladroite / Alexandre Seurat. - Le Rouergue, 2015. - (La Brune)

Maladroite (La) | Seurat, Alexandre. AuteurPremier roman. Un texte fort sur la maltraitance d’une petite fille, Diana, une petite princesse maladroite qui se blesse sans arrêt et nie perpétuellement être frappée par ses parents. C’est la description d’une mécanique infernale, comment malgré la lucidité de la plupart des intervenants, malgré leurs alertes, inexorablement on s’achemine vers une fin pourtant crainte de tous. Il règne une tension forte et permanente sur la longueur du roman et ce malgré que tout est perdu d’avance, dès la première ligne. Remord et culpabilité de l’institutrice au prologue, regret et questionnement du frère à l’épilogue. Défaite de la machine administrative trop lente et trop prudente.
Un livre très court, 90 pages imprimés utilisant le mode du roman choral (succession de narrateurs multiples) que bien des auteurs ont déjà utilisé pour mettre en valeur des faits divers (réels ou inventés), citons parmi beaucoup d’autres « Hallali » de Jim Thompson en 1957 ou encore « De beaux lendemains » de Russell Banks en 1991. Ici chaque narrateur ne prend pas la parole pour un chapitre entier mais pour une courte intervention, ce qui donne du rythme, un côté brut et nous rapproche presque plus d’une succession de témoignages dans une affaire criminelle que du genre romanesque. Ce qui n’enlève assurément rien, au contraire, au talent de l’auteur, dans la construction et dans la force de son propos.

Avis : ***

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire