La Dernière nuit du Raïs / Yasmina Khadra. - Julliard, 2015

Yasmina Kadra se glisse dans la peau de Mouammar Kadhafi lors de ses derniers jours, racontés donc par le tyran lui-même. La déchéance qui suit la toute-puissance. Issu du clan des Ghous, tribu des Kadhafa, bédouins du Fezzan, orphelin ou bâtard, en tout cas jeune officier de seulement 27 ans, responsable d’un coup d’état qui renverse la monarchie en Libye. Quarante-deux ans de pouvoir autoritaire exercés par un Raïs qui se veut Guide en n’étant qu’un dictateur sanguinaire, un mégalomane illuminé qui s’imagine en « Moïse descendant de la montagne un livre vert en guise de tablette » et qui prend plaisir à jouer au chat et à la souris avec les grandes puissances pour mieux les ridiculiser. Dans Syrte en ruine, sa ville natale, retranché dans une école désaffectée, un homme aux abois, de près de 70 ans, revisite son passé et se demande s’il est toujours l’enfant béni de Dieu, si une fois encore il va pouvoir échapper à la tragédie, rebondir à nouveau ou si Dieu s’est lassé de lui. Un texte intéressant, parfois très proche du théâtre.

Avis : **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire