Dans la tête d’un génie / M. Gessen. - Globe, 2013

Faire une biographie du génial Grigori Perelman qui vint à bout en 2002, à la surprise générale, de l’insoluble conjecture de Poincaré, l’un des problèmes mathématiques les plus complexes est une gageure.
Ce chercheur probablement atteint de la maladie d’Asperger se cache depuis des années dans un appartement assez misérable où il vit reclus avec sa vieille mère, la barbe longue, dans une tenue qui le fait confondre avec les clochards et en prétendant avoir renoncé aux mathématiques. Le tout après s’être vu proposer les plus grandes reconnaissances (entre autre la Médaille Fields, l’équivalent du prix Nobel en mathématiques), accompagnées de sommes fabuleuses et de propositions de postes parmi les plus prestigieux. Mais Perelman a tout refusé avec dédain.
L’auteur tourne donc autour du sujet avec des informations de seconde main et aussi une très précise et assez incroyable description du système soviétique puis russe qui conçoit les mathématiques ni plus ni moins que comme un sport avec ses compétitions, un sport dont d’ailleurs on exclura les juifs du plus haut niveau autant que possible.
Si on fait abstraction d’un ou deux passages (comme les pages 175 et 176) bien compliqués pour nos petites cervelles d’homo sapiens ordinaire, c’est un livre remarquable, une riche plongée dans l’histoire des mathématiques russes et une intrusion passionnante et fascinante dans la personnalité obscure, insaisissable, de Perelman. Quel personnage !

Avis : **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire