Partir laisser se trouver / A. Alsaid. - Hachette, 2015

Hudson doit passer un entretien primordial le lendemain, pour entrer en fac de médecine. Mais il rencontre Leila, passe la plus belle nuit de sa vie auprès d'elle et ne se réveille pas à temps... Sa colère se dirige vers la jeune fille, qui n'a plus qu'à reprendre la route, direction les aurores boréales, son projet initial.
Nous la retrouvons dans la seconde partie, avec Bree, jeune orpheline fugueuse qui fuit sa sœur aîné et aime à convoquer l'adrénaline. Elles finiront toutes les deux en prison pour quelques heures.
Dans la troisième partie, Leila manque d'écraser Elliot au cœur brisé parce que sa meilleure amie a refusé d'entendre sa déclaration d'amour. Leila le convainc de ne pas s'avouer vaincu.
Leila poursuit sa route et c'est à Sonia cette fois qu'elle portera secours, Sonia en deuil de son petit ami qui a du mal à s'avouer qu'elle a droit à nouveau à l'amour et au bonheur.
La dernière partie s'attachera à Leila, à elle seule dont on apprend enfin l'histoire et qui recevra un peu de l'aide qu'elle a si largement offert à ses compagnons de route d'un jour. Le message est clair, avec les différentes histoires et cette référence appuyée à John Green : la vie est parsemée de difficultés, de drames, de tragédies, mais si tant est qu'on ait un peu de persévérance et d’entourage bienveillant, elle offrira de nouvelles opportunités. Partir, laisser, se trouver...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire