Caprices ? c’est fini ! / P. Delye. - Didier, 2015

Le roi n’en peut plus. C’est décidé, il abdique ! Non pas de ses fonctions régaliennes, somme toute très confortables -car « tout le monde faisait tout à sa place ! » - mais de son statut de père. La princesse l’a usé avec ses caprices, lubies et autres crises mémorables. Comment se défausser ? En lui trouvant un mari. Comment le dégotter ? En le soumettant à des épreuves…
Car nous sommes dans l’univers du conte, que Pierre Delye recréé à merveille à partir d’un conte brésilien, tout en lui apportant une modernité langagière vive, des réflexions deci delà (« La misère est contagieuse et source de tant de problèmes qu’il ne faut jamais la laisser s’installer ») et une évolution des personnages qui nous les rend fort sympathiques malgré leurs défauts.
Avec Pierre Delye, nous avons une preuve supplémentaire que le conte a les ressources de se réinventer sans cesse, de s’inscrire dans une modernité intemporelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire