La Part des nuages / Thomas Vinau. - Alma, 2014.

Part des nuages (La) | Vinau, ThomasJoseph est assistant de conservation dans une bibliothèque et il n’en peut plus d’exercer ce métier. Il est divorcé et quand il doit laisser son fils Noé à sa mère, il n’a plus personne pour lutter contre le déluge. Pour compagnie, il se contente alors d’Odile, sa tortue, et de Robin, un clochard. Il a besoin de prendre un peu de recul, un peu d’altitude, fusse celle d’une cabane en bois dans un cerisier. Il dérive doucement, boit, ne se lave plus…
« Puisque nous ne sommes pratiquement que de l’eau, il semble cohérent d’affirmer que chaque être humain porte en lui une dose considérable de buée. Vivre consisterait ainsi à s’évaporer. » Thomas Vinau, écrivain minimaliste, un peu à la façon de Pierre Autin-Grenier dont il semble être un ami, décrit admirablement la rêverie, la vacuité, l’ennui…, tellement bien d’ailleurs que le lecteur commence parfois lui-même à s’ennuyer un peu. Le style est intéressant, assez beau, colle indéniablement à son propos.

Avis : **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire