Et plus encore / P. Ness. - Gallimard, 2014

Les blessures décrites, nombreuses et violentes, ne laissent aucun doute sur l'issue du combat : Seth est sur le point de mourir, Seth est mort.
Mais nous sommes aux toutes premières pages du roman et c'est bien le même Seth qui se réveille, exténué, à des milliers de kilomètres de chez lui, près de sa maison d'enfance, dans un milieu aussi hostile que désert. Quel sens donner à tout cela ? Est-il en enfer ? Mort ou vivant ?
Et puis il y a ces quelques souvenirs qui remontent à sa conscience, sur sa vie passée et ce qui l'a amené à vouloir en finir... Seth doute beaucoup, formule des hypothèses. La rencontre avec Regine et Tomasz, terrassés comme lui par une mort violente, lui permet de découvrir qu'il y a plusieurs modalités de vie. Dont l'une consiste à vivre connecté, dans une virtualité qui protège du pire grâce à Léthé, fleuve de l'oubli.
Mais les questions demeurent, nombreuses et cette réalité incertaine se dérobe sans cesse, s'enrichit de nombreuses facettes pour une vérité jamais tout à fait acquise mais qui se nourrit de multiples possibles. Une réalité qui vit selon le regard que chacun porte sur elle.
Roman dense, complexe, haletant et passionnant par les questions posées sur la vie, l'aspiration au bonheur et notre rapport aux autres. « Le pire n'est jamais une fin », « Il y a toujours autre chose », toujours « des personnes qui voient le monde d'une façon complètement différente » et permettent une approche sous un autre angle.
La vie est peut-être une illusion mais la façon dont on l'aborde nous appartient, individuellement et collectivement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire