Mon cheval s’appelle orage / Mon frère est un cheval / A. Cousseau. - Rouergue, 2012. - (Boomerang)

Recto : Elvis raconte sa relation avec le cheval né en même temps que lui, duquel il est proche, voire fusionnel. Pourtant, il faudra le vendre lorsque la famille aura le couteau sous la gorge… Verso : Sarantoya est ravie de ce nouveau cheval qu’on lui offre. Fougueux, sauvage, elle se sent tout de suite attiré par sa majesté et, contre l’avis de sa famille, décide de le monter… Les voilà embarqués dans une folle équipée… Un roman qui donne toute sa pertinence à la collection Boomerang, où le point de rencontre des deux histoires se situe dans l’échange, le respect de l’animal et la complicité possible avec l’humain. 
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire