Le dernier ours / C. Bousquet. - Rageot, 2012. - (Thriller)

Si seulement Karen pouvait revenir sur cet instant maudit où elle a, enfant, signalé à sa famille la présence d’une ourse et de ses 2 oursons… Le père a sorti son fusil, tué la mère, vendu les deux oursons à un zoo. Depuis, Karen n’a jamais pu quitter Anuri, seul ours survivant au final, et est même devenue sa soigneuse attitrée, presque son double humain. Lorsqu’on lui demande, suite à des violences inexpliquées, d’euthanasier l’animal, pourtant dernier ours blanc né libre (nous sommes au Groenland en 2037), Karen ne peut s’y résoudre et s’échappe avec lui. Également présents dans l’équipée sauvage : 2 ados rebelles en rupture de la société. « Une gamine, un voleur, un ours et sa soigneuse… Tu parles d’une équipe ! » Leur fuite s’avère d’autant plus légitime que se révèle le caractère toujours plus abject du codirecteur du zoo, un « bio-généticien dont le génie est à la mesure de son indifférence pour l’existence d’autrui ». Svendsen, spécialiste du métissage eugénique et de l’hybridation, est en effet à la source de tous les problèmes d’Anuri, de Karen, et bientôt de l’humanité toute entière, pervertissant la frontière entre l’homme et l’animal, à des fins hégémoniques. Roman noir et passionnant qui ouvre tant de pistes de réflexions sur le lien ô combien étroit entre l’homme et l’animal, la notion d’indépendance et de liberté, la science et ses dérives, la corruption et l’intégrité...
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire