Dog lands / T. Willocks. - Syros, 2012

La narration de ce roman nous plonge au cœur du ressenti des chiens, et plus particulièrement de Furgul, jeune lévrier. Parce qu’il n’est pas pur sang, parce qu’il ne sera pas assez rapide sur les champs de course, Furgul est destiné à être tué, comme nombre de ses congénères. Mais Furgul est né brave, cœur libre et sauvage et ne se résoudra jamais à correspondre à ce que les hommes veulent faire de lui. Qu’on le veuille docile vers la mort, domestiqué, appât pour les cambriolages... toujours, il se rebiffera contre ces humains qui nient son droit à vivre selon ses besoins. Il ne renoncera jamais à regagner les Doglands, espace de liberté et de dignité retrouvée. Rien d’enfantin dans ce roman qui donne la parole aux animaux, il donne au contraire un aperçu de ce que vivent les animaux exploités de tant de manières par les hommes qui pensent avant tout à leurs intérêts propres. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire