Corrida / Y. Fastier. - Atelier du poisson soluble, 2006

C’est un album uppercut. Qui ne laissera personne indifférent et conduira naturellement à une discussion autour des violences. Le texte énumère les étapes d’une corrida, froidement, inéluctablement. L’illustration lui fait écho et met en scène une agression d’un individu par une bande. Au-delà de l’excitation et du voyeurisme, toute violence, à son paroxysme, mène à la stupeur. (Sauf peut-être pour les amateurs de corridas et leurs semblables...)
Voir la notice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire