Je veux faire l’amour / Marcel Nuss. - Autrement, 2012

Je gardais de Marcel Nuss, une personne lourdement handicapée, le souvenir de son autobiographie « A contre-courant » parue en 1999 chez Desclée de Brouwer. Il s’y décrivait d’entrée comme un têtard à tuba, un tocard de courses d’obstacles, un ramasse-pitié mais on découvrait aussi un battant qui avait réussi à fonder un couple avec enfants.
Le temps a passé, Marcel Nuss ne vit pas dans l’immobilisme, loin de là, et il pense sa vie. Il a divorcé, s’est remis en couple, s’est séparé à nouveau… Sa façon de voir les choses a évolué : « Je veux un amour libérateur et libéré, une sexualité ludique et pétillante, une existence libre et délivrée du carcan des angoisses qui oppressent le couple. » Sa réflexion autour du droit à la sexualité pour les personnes handicapées est passionnante, elle se frotte évidemment aux aspects moraux et juridiques, « grattera » potentiellement quelques lecteurs, et après ? En tout cas c’est un texte riche où l’on touche du doigt la misère sexuelle qui, comme le souligne l’auteur, un sacré bonhomme, n’est pas l’apanage des personnes handicapées. Il écrit : « Pour être désiré et aimé avec un handicap tel que le mien, il faut être porteur d’une vie intense, d’une énergie vitale séduisante… » L’énergie vitale, puissante, est manifestement là…

Avis : **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire