Série grise / Claire Huynen. - Le Cherche Midi, 2011

Vieux mais encore vivants

Le narrateur est un vieil athée qui a décidé de lui-même, longtemps à l’avance, d’intégrer une maison de retraite pour son soixante-dixième anniversaire. A Mathusalem, ladite maison de retraite, il se conduit en observateur mais rapidement le miroir que lui offrent ces vieux, et surtout ces vieilles, lui est insupportable. L’ennui guette, le coiffeur le mardi et la messe le vendredi matin sont des distractions, les seules, bien misérables. Heureusement, il y a un pensionnaire, Baptiste Lepisme, dont il fait la connaissance et avec lequel il va s’encanailler. De l’observation au voyeurisme il n’y a qu’un pas qu’ils vont franchir aisément. Ils visitent les chambres inoccupées ou reluquent aux jumelles à travers les fenêtres en quête de quelques secrets excitants. Leurs complicités facétieuses, juste pour se sentir encore un peu vivants, va cependant déboucher sur des drames qu’ils n’avaient guère anticipés.

La plume de Claire Huynen est directe, crue, pour décrire la décrépitude des corps desquels pourtant le désir n’a pas toujours disparu. Le tragique comme le dit l’un des personnages étant de ne pas être vieux à temps. Le roman est intéressant, sur le thème de la vieillesse je lui préfère néanmoins un autre petit livre paru aux éditions Autrement quelques mois plus tôt : le très bon « Mon vieux et moi » du Québécois Pierre Gagnon.

Avis : **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire